1) Emplacement

Grant, WWOOFer, designing a forest garden

• Observation – Idéalement vous passerez un an a observer le site ou des sites avant de faire le choix d’un site de potager.

• Terre – Si votre terre est trop argileuse ou sableuse ca peut être difficile d’avoir une belle récolte. Faites une analyse de sol pour mesurer le pH ainsi que la teneur en azote, phosphore et potasse. Il existe des kits pas chers sur internet.

• Soleil – Faites une carte de soleil. Dessinez la position des ombres toutes les deux heures au moins quatre fois par an

• Vent – Evitez trop de vent. Faites un brise-vent autour du potager en plantant, par exemple, des noisetiers qui vont également donner une récolte.

2) Structure

Hugelkultur raised beds

• Les buttes offrent plus de surface pour planter. Les buttes avec bois en voie de décomposition à l’intérieur (les « hugelkulturs » de Sepp Holzer) auront de la fertilité pendant les années. MAIS attention avec les grandes buttes parce que la sécheresse les rend plus difficile à gérer. C’est plus dur de pailler les côtés verticaux d’une butte ! Dans les régions sèches c’est parfois mieux de planter dans les creux. Nous sommes dans la Sarthe entre la Normandie et la Bretagne (les berceaux de la pluie estivale !) et nous avons eu cinq ans de sécheresse depuis les six ans qu’on est ici !

• Alignez vos buttes nord-sud pour que le soleil touche les deux cotés

• Les buttes trop larges sont difficiles à travailler.

• Créez des sentiers assez larges pour faire passer une brouette.

• La terre dans les sentiers est gaspillée donc vous pouvez l’utiliser pour faire les buttes.

3) Plantations

Alexis holding an onion

• Pensez au soleil : ne plantez pas la salade en plein soleil ; préférez plutôt un endroit mi-ombragé.

• Mélanger des plantes pour un potager plus seigne mais regardez toujours sur internet ou dans un livre pour vérifier que les compagnages sont bien.

• Pensez à la succession : il faut que votre potager soit productif toute l’année et non seulement juillet-septembre !

4) Paillage

WWOOFer Anastasia collecting straw

• La terre est vivante, elle est pleine d’insectes, de micro-organismes et des bactéries bénéfiques. Il faut la protéger du soleil, le vent et la pluie. Un sol nu est un sol mort.

• Un bon paillage peut également supprimer quelques adventices.

• On peut utiliser un goutte-à-goutte pour arroser. Il faut le placer sous la paille et sur la terre.

• Plantez les semis plutôt dans la paille ; c’est plus difficile de pailler autour d’un semi.

• Pendant l’été il ne faut pas avoir peur de 30cm de paille pour conserver l’humidité

• Si vos buttes sont trop hautes, ça va être difficile de pailler correctement les côtés.

• Si vous n’avez pas de paille, vous pouvez utiliser des feuilles mortes, du carton ou du papier brouillé mais faites attention a ne pas utiliser du carton couvert d’encre ou de col.

5) Maintenance

WWOOFers working in the forest garden

• Il ne faut pas croire que la permaculture en jardinage veut dire zéro travail ; il faut désherber de temps en temps, au moins au début du potager.

• Mais, on peut très bien pratiquer un désherbage sélectif. Qu’est-ce qui pousse naturellement dans le potager ou sur les bords du potager ? Si c’est utile ou comestible, gardez-le.

• C’est un gaspillage de temps de déterrer les aventices dans les allées. Si besoin, coupez-les, mais vous pouvez laisser les déchets verts dans l’allée, sauf le liseron, les racines d’orties et les ronces : vaut mieux les sortir, ceux-là !

• Comment allez-vous arroser votre potager ? Si la mare ou le robinet est loin vous allez arrosez peu et vous allez perdre de la récolte. S’il y a un bâtiment près du potager, pensez à collecter l’eau du toit dans un réservoir d’eau qui peut arroser par gravité.